Chiots de france
Annoncez vos portées sur Chiots-de-france.com Gérer vos portées sur Chiots-de-france.com
Rechercher
parmi 11604 chiots disponibles
Choisissez un Pays
Choisissez une Région

Choisissez une Race
Affiner les recherches : de toutes les annonces
Mâle
Femelle
Avec affixe
Sans affixe
Résultat de votre recherche
Tous nos chiots de la race Chien de Saint-Hubert
Chien de Saint-Hubert
5 mâles - 4 femelles  nés le 05/11/2014
Elevage du haras des grosses patouns
Le 08 Novembre à 17:28 | Ramouzens | 32 - Gers
A VENDRE
6 mâles - 0 femelle  nés le 23/07/2014
Particulier : de l'isle
900 €
Le 01 Octobre à 06:47 | l'isle adam | 95 - Val d'Oise
Chien de Saint-Hubert
2 mâles - 2 femelles  nés le 02/10/2014
Particulier : De La Dune Des Grands Monts
1100 €
Le 06 Octobre à 14:45 | Hourtin | 33 - Gironde
vends chiots saint hubert (photos sur le bon coin, et sur le site
2 mâles - 1 femelle  nés le 11/06/2014
Particulier
1000 €
Le 16 Septembre à 19:30 | brienon sur armancon | 89 - Yonne
Chien de Saint-Hubert
2 mâles - 1 femelle  nés le 17/07/2014
Elevage des menthes sauvages
A partir de 700 €
Le 05 Septembre à 13:08 | Sexcles | 19 - Correze
Chien de Saint-Hubert
4 mâles - 2 femelles  nés le 30/08/2014
Elevage De La Flamme Sacrée D'Hestia
1200 €
Le 04 Septembre à 19:16 | Cuverville Sur Yères | 76 - Seine Maritime
Chien de Saint-Hubert
1 mâle - 0 femelle  né le 03/09/2014
Elevage De La Flamme Sacrée D'Hestia
1200 €
Le 04 Septembre à 19:13 | Cuverville Sur Yères | 76 - Seine Maritime

Inscription
Annoncez votre portée immédiatement
pour moins de 9€ par mois ! (forfait 25€ pour 3 mois)
   
Vous n'avez pas trouvé le chiot de vos rêves ?
Vous pouvez être informé dès qu'une portée est mise en ligne en vous inscrivant sur la mailing liste.
Un regard, une petite boule de poil, déjà vous l'aimez !

En quelques clics, vous saurez tout sur lui et ses parents (pedigrees, photos, vidéos, ...)

Alors n'hésitez pas à prendre un premier contact avec l'éleveur.
Les éleveurs de la race Chien de Saint-Hubert
02270 couvron et aumencourt
02 - Aisne
03360 Valigny
03 - Allier
03110 Vendat
03 - Allier
03600 Hyds
03 - Allier
03330 Chirat L'église
03 - Allier
13200 Arles
13 - Bouches du Rhone
15300 Dienne
15 - Cantal
18200 Nozieres
18 - Cher
18360 Vesdun
18 - Cher
19430 Sexcles
19 - Correze
23170 Lepaud
23 - Creuse
29270 Carhaix-Plouguer
29 - Finistere
30170 Saint Hippolyte du Fort
30 - Gard
30580 Bouquet
30 - Gard
31480 Drudas
31 - Garonne Haute
31200 Toulouse
31 - Garonne Haute
32800 Ramouzens
32 - Gers
33990 Hourtin
33 - Gironde
33820 Braud Et St Louis
33 - Gironde
34140 Loupian
34 - Herault
36500 St Lactencin
36 - Indre
39240 Arinthod
39 - Jura
46350 Nadaillac De Rouge
46 - Lot
47140 Trentels
47 - Lot et Garonne
58400 Chaulgnes
58 - Nievre
62560 Dennebroeucq
62 - Pas de Calais
62250 LANDRETHUN LE NORD
62 - Pas de Calais
62890 Mentque-nortbecourt
62 - Pas de Calais
64990 Urcuit
64 - Pyrenees-Atlantiques
65220 Trie sur Baise
65 - Pyrenees Hautes
70200 Arpenans
70 - Saone haute
71320 SAINT-EUGENE
71 - Saone et loire
72250 Parigné L'evêque
72 - Sarthe
76260 Cuverville Sur Yères
76 - Seine Maritime
83830 Figanieres
83 - Var
85190 Venansault
85 - Vendee
89630 St Germain des champs
89 - Yonne
2222 Wiekevorst
Antwerpen
1090 Bruxelles
Bruxelles
7540 Kain
Hainaut
7730 Saint Leger
Hainaut
7822 ISIERES
Hainaut
9600 Renaix
Oost - Vlaanderen
Le standard de la race Chien de Saint-Hubert
Standard FCI N°84 / 22.06.2001 / F
 
ORIGINE
 Belgique
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR
 13.03.2001.
UTILISATION
 Chien courant de grande vénerie, chien de service pisteur et chien de famille. Il fut et il reste encore toujours un chien de chasse, qui, de par son odorat remarquable, est tout d’abord un limier, utilisé fréquemment aussi bien pour retrouver la piste du gibier blessé, comme dans l’épreuve de recherche au sang, que pour la recherche de personnes disparues dans les opérations de police. De par sa construction fonctionnelle, le Chien de Saint-Hubert est doté d’une grande endurance et en outre d’un odorat exceptionnel, ce qui lui permet de poursuivre sans peine une piste sur une longue distance et des terrains accidentés.
CLASSIFICATION F.C.I.
 Groupe 6
 Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées.
 Section 1.1
 Chiens courants de grande taille. Avec épreuve de travail.
ASPECT GENERAL
 Chien de chasse et limier massif de grande taille, le plus puissant de tous les chiens courants. Il est harmonieux dans ses lignes, doté d’une forte ossature, d’une bonne musculature et de beaucoup de substance, mais sans impression de lourdeur. Il est allongé de structure, inscriptible dans un rectangle. L’ensemble est imposant et plein de noblesse. Son attitude est solennelle. La tête et le cou attirent l’attention par une peau abondante, souple et fine, pendant en plis profonds. Ses allures sont impressionnantes, plutôt lentes et avec un certain roulis, mais souples, élastiques et dégagées. Aucune caractéristique ne peut être exagérée au point de briser l’harmonie de l’ensemble, de donner une apparence de grossièreté et encore moins de nuire à la santé ou au bien-être du chien. Comme exagérations possibles peuvent être mentionnées : yeux trop enfoncés ou trop petits ; paupières distendues ; peau abondante et lâche par excès, avec des plis trop nombreux et trop profonds ; trop de fanon ; tête trop étroite. Des chiens trop grands, au corps trop lourd ou trop massif, sont également indésirables, car cela nuit à leur utilité.
 Chien courant de grande taille et limier par excellence, ayant des origines très anciennes. Depuis des siècles, il est connu et apprécié pour son flair exceptionnel et pour ses bonnes aptitudes à la chasse. Il a été élevé dans les Ardennes par les moines de l’Abbaye de Saint-Hubert. Il descendrait des chiens de chasse à courre de couleur noire ou noir et feu, qui étaient employés au VIIe siècle par le moine Hubert qui, plus tard, fut nommé évêque et qui, canonisé, devint le patron des chasseurs. Ces grands chiens courants se répandirent dans les Ardennes, en raison de la présence du gros gibier qu’abritaient les forêts étendues de cette région. On vantait les Chiens de Saint-Hubert pour leur robustesse et leur endurance, surtout dans la chasse à courre au sanglier. Les premiers Chiens de Saint-Hubert étaient noirs, mais plus tard également noir et feu. Au XIe siècle ces chiens furent importés en Angleterre par Guillaume le Conquérant. A la même époque, des chiens de même type mais à la robe complètement blanche, appelés « Talbots », y furent également introduits. En Angleterre, les chiens importés ont fait souche. Les produits d’élevage de ces Chiens de Saint-Hubert y reçurent le nom de « bloodhound » (chien de sang) qui vient de « blooded hound » signifiant un « hound de pur sang », donc de race pure. Par la suite, la race se développa également aux Etats-Unis. Dans les Etats du Sud surtout, ces chiens furent utilisés pour la recherche des esclaves évadés.
PROPORTIONS IMPORTANTES
 Longueur du corps / hauteur au garrot : 10/9.
Hauteur de poitrine / hauteur au garrot : 1/2.
Longueur de la tête / longueur du corps : 3/7.
Longueur du chanfrein / longueur de la tête : 1/2.
COMPORTEMENT / CARACTERE
 Doux, placide, gentil et sociable vis-à-vis des personnes. Particulièrement attaché à son maître. Tolérant envers ses compagnons de chenil et autres animaux domestiques. Il est plutôt réservé et obstiné. Tout aussi sensible aux compliments qu’aux corrections. Jamais agressif. Sa voix est très grave, mais il n’est pas aboyeur.
TETE
 La tête, imposante, majestueuse et pleine de noblesse, est le point le plus caractéristique de la race. Elle est haute, mais étroite par rapport à sa longueur et longue par rapport à la longueur du corps. La structure osseuse est bien visible. Les faces latérales sont aplaties et le profil est carré. Le chanfrein est sensiblement parallèle à la ligne supérieure prolongée du front. La peau, abondante et fine, forme sur le front et les joues des rides et des plis profonds, tombant quand la tête est portée bas et se prolongeant dans les plis du fanon fortement développé. La peau est moins abondante chez la femelle.
 REGION CRANIENNE
 Le crâne est haut, long, plutôt étroit et les faces latérales aplaties. Les arcades sourcilières sont peu proéminentes, quoiqu’elles puissent le paraître. La protubérance occipitale est très développée et distinctement saillante.
 Stop
 Peu marqué.
 REGION FACIALE
 Museau
 Aussi long que le crâne, haut, large près des narines et de largeur égale sur toute sa longueur. Le chanfrein est ou bien rectiligne ou bien un peu busqué (léger nez de bélier).
 Lèvres
 Très longues et flasques ; les lèvres supérieures pendent au-dessus des lèvres inférieures et forment à l’avant un angle droit avec le chanfrein, ce qui donne un profil carré au museau. Vers les commissures à l’arrière, elles deviennent des babines charnues (moins prononcées chez la femelle), qui se fondent imperceptiblement dans le fanon abondant. Le bord des lèvres supérieures descend environ 5 cm plus bas que la mâchoire inférieure. Le bord des lèvres est bien pigmenté, noir ou marron, suivant la couleur de la truffe.
 Mâchoires/dents
 Denture complète, articulé « en ciseaux » correct ; dents fortes et blanches, régulièrement implantées dans les mâchoires bien développées ; une denture « en pince » est tolérée.
 Yeux
 Brun foncé ou noisette, d’une teinte plus claire (ambre) chez les chiens sans selle ou manteau noir. Yeux de grandeur moyenne ; ovales, non larmoyants, ni saillants, ni enfoncés dans l’orbite, laissant l’iris complètement visible. Paupières sans irrégularité dans leur contour, normalement adaptées au globe oculaire ; des paupières inférieures un peu distendues, de sorte qu’un peu de conjonctive soit visible, sont pourtant tolérées. En aucun cas les cils ne peuvent toucher et gêner les yeux. L’expression est douce, gentille et digne, le regard un peu mélancolique.
 Joues
 Creuses et maigres, surtout en dessous des yeux.
 Oreilles
 Minces et souples, couvertes de poils courts, fins et veloutés au toucher ; pavillons très longs, dépassant au moins l’extrémité du nez quand on les pose sur le dessus du chanfrein ; oreilles attachées très bas, au niveau des yeux ou plus bas, sur le côté de la tête, tombant en plis gracieux, enroulées vers l’intérieur et vers l’arrière (oreilles tirebouchonnées).
COU
 Long, afin que le chien puisse suivre la piste le nez sur le sol ; fortement musclé ; la peau de la gorge est lâche et extrêmement développée, présentant un fanon double, mais cela est moins prononcé chez la femelle.
CORPS
 Les lignes du dessus et du dessous sont presque parallèles.
 Dos
 Droit, large, long et solide.
 Poitrine
 De forme ovale, large, haute, formant nettement une carène entre les antérieurs ; cage thoracique suffisamment longue ; poitrail et pointe de l’épaule bien en saillie ; côtes bien arquées, ni plates, ni en tonneau.
 Rein
 Large, fort, court, très légèrement arqué.
 Ligne de dessous
 Ligne du dessous presque horizontale ; dessous de la poitrine bien descendu ; flancs bien pleins, larges et descendus, ventre seulement très peu relevé.
 Garrot
 Légèrement marqué.
 Croupe
 Bien musclée, presque horizontale, jamais avalée, bien large et assez longue.
QUEUE
 Longue, forte, épaisse, attachée haut, dans le prolongement de la ligne dorsale, s’amincissant graduellement vers l’extrémité ; portée en sabre ; en action, la queue est courbée gracieusement au-dessus de la ligne dorsale, jamais enroulée ou déviée latéralement ; le dessous de la queue est garni d’un poil plus rude, d’environ 5 cm, qui devient progressivement plus court vers l’extrémité.
 MEMBRES ANTERIEURS
 Bien musclés ; les antérieurs puissants, droits et parfaitement parallèles.
 Epaules
 Longue, bien oblique, bien musclée mais pas chargée.
 Coudes
 Bien appliqué, ni décollé, ni serré.
 Métacarpe
 Robuste, d’aplomb vu de devant, légèrement incliné vers l’avant vu de profil.
 Bras
 Long, oblique et formant une bonne angulation avec l’épaule.
 Avant-bras
 Droit, ossature forte et ronde.
 Poignet (carpe)
 Ferme.
 Pieds
 Compact, très solide ; ni tourné en dedans, ni en dehors ; les doigts bien cambrés, bien articulés et serrés (pied de chat) ; les coussinets épais et solides ; les ongles courts et robustes.
 MEMBRES POSTERIEURS
 Solides, puissamment musclés, en harmonie avec les membres antérieurs ; vus de derrière parfaitement parallèles, ni serrés, ni ouverts.
 Cuisse
 De bonne longueur et fortement musclée.
 Jarrets
 Solide, près de terre et bien angulé.
 Jambe
 Suffisamment longue et fortement musclée.
 Métatarse
 Fort et court.
 Genou
 Bien angulé ; ni tourné en dedans, ni en dehors.
 Pieds
 Comme le pied de devant.
ALLURE
 Le jugement des allures, très typiques chez le Chien de Saint-Hubert, est extrêmement important. A l’allure normale, le trot, le mouvement est régulier, à pas mesurés, élastique et dégagé, couvrant plus de terrain que chez tout autre chien courant, et, ce qui est très caractéristique, en roulant, mais sans marcher de travers. Les postérieurs se portent bien en arrière, il y a une bonne poussée de l’arrière-main, l’amplitude des mouvements des antérieurs et des postérieurs est égale et la ligne du dessus reste horizontale. Les membres se meuvent parallèlement, mais à plus grande vitesse les pieds se rapprochent. Le fouet est porté haut, en forme de sabre, sans que la courbure ne devienne trop prononcée. Le Chien de Saint-Hubert doit être capable de maintenir un trot de longue durée, sans montrer de signes de fatigue.
PEAU
 Souple sur tout le corps, lâche et élastique. La peau fine, très lâche et abondante sur la tête, est très caractéristique. Sur le front et les faces latérales du museau, la peau forme des plis qui pendent et qui sont plus marqués encore quand la tête est portée bas. Toutefois, des rides et des plis trop accentués sur le front et les arcades sourcilières, ne devront jamais nuire aux yeux. Des plis de peau sur le corps, dus à une peau trop ample, ne sont pas désirables.
ROBE
 POIL
 Sur le corps le poil bien couché est court, dense, assez dur et résistant aux intempéries. Sur la tête et les oreilles le poil est très court et doux au toucher. Le dessous de la queue est garni de poils un peu plus longs et plus rudes.
 COULEUR
 On peut distinguer trois couleurs de la robe : les bicolores noir et feu (« black and tan ») et foie et feu (« liver and tan »), et l’unicolore rouge (« red »). Chez les chiens noir et feu la part du noir varie, selon que ce soit un manteau ou une selle. Chez un chien à manteau le noir est prédominant ; le feu (fauve) se trouve seulement sur le museau, aux joues, au-dessus des yeux, sur le poitrail, aux membres et à la région périanale. Un chien à selle présente des feux plus étendus car le noir se limite plus au moins à la partie dorsale. Les mêmes dispositions des zones colorées se présentent chez le bicolore foie et feu. Les couleurs ne sont pas toujours bien affirmées, ni distinctement délimitées. Dans les parties plus foncées, il est possible que des poils disséminés plus clairs ou de couleur blaireau apparaissent. Un tel mélange de poils de couleur différente est admis. Chez l’unicolore rouge, le rouge peut varier du rouge clair au rouge foncé.
Une couleur délavée du feu chez les bicolores ou du rouge chez les unicolores est indésirable. Un peu de blanc au poitrail, aux doigts et à l’extrémité de la queue est toléré sans être souhaité.
TAILLE ET POIDS
 Hauteur au garrot
 pour les mâles
 68 cm. Tolérances : 4 cm en moins ou en plus
 pour les femelles
 62 cm. Tolérances : 4 cm en moins ou en plus
 Poids
 pour le mâle
 46-54 kg
 pour la femelle
 40-48 kg.
DEFAUTS
 Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
Aspect général : lourdaud ; peu de substance ; ossature légère ; enlevé ou près de terre ; construction plutôt carrée que rectangulaire ; manque de noblesse.
Tête : crâne large et volumineux ou excessivement étroit ; front fuyant ; peau du front trop déportée en avant ; protubérance occipitale peu prononcée ; stop trop marqué ; chanfrein concave ; museau court ou manquant de hauteur; lèvres supérieures trop peu pendantes.
Truffe et lèvres : perte de pigment.
Denture : manque de dents.
Yeux : trop petits, trop enfoncés dans les orbites ; paupière inférieure trop pendante, trop de conjonctive visible.
Oreilles : trop courtes, trop épaisses, attachées au-dessus du niveau des yeux, trop appliquées contre la tête ou trop plates.
Cou : court ; grêle, peu de fanon.
Corps : court ou trop long ; poitrine peu descendue ; poitrail peu saillant de profil ; côtes plates ou en tonneau ; dos faible ou arqué ; croupe surélevée ou avalée ; ventre trop relevé.
Queue : attachée bas ; queue d’écureuil, en anneau, enroulée ; nouée ou cassée ; formant crochet ou déviée.
Membres : trop peu ou trop angulés ; bras court ; mauvais aplombs de profil (p. ex. métacarpes trop obliques ou poignets faibles), de face (p.ex. pieds panards ou cagneux, avant-bras courbés, coudes décollés, etc.) ou de derrière (p.ex. postérieurs serrés, écartés ou en tonneau, jarrets clos ou ouverts, etc.) ; pieds ouverts, de lièvre ou plats.
Allures : mouvement serré, ouvert ; chien qui croise, qui se traverse ; allures raccourcies ou démarche guindée ; peu d’impulsion, mauvaise transmission par le dos.
Couleur du poil : couleurs claires ou délavées.
Caractère : mal assuré ou nerveux.
DEFAUTS ELIMINATOIRES
 Caractère : Sujets agressifs ou trop craintifs.
Aspect général : absence de type racial.
Denture : prognathisme inférieur ou supérieur ; occlusion croisée ; bouche tordue.
Truffe et lèvres : fortement dépigmentées ou de couleur rose ; autre que noires chez le chiens « noir et feu » ; autre que marron ou noires chez les chiens sans selle ou manteau noirs.
Yeux : jaune clair (œil de rapace).
Couleur du poil : toutes les couleurs qui ne correspondent pas aux descriptions : des marques blanches trop étendues, telles que du blanc qui monte jusqu’aux poignets ou jarrets, ou du blanc trop étendu au poitrail : des taches blanches ailleurs qu’au poitrail, aux doigts et à l’extrémité de la queue, comme un museau blanc, une liste blanche, etc.
Taille : en dehors des tolérances.
Un chien montrant tout signe d’anomalie physique doit être éliminé.
N.B.
 Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
Groupe 6
Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées

American Foxhound Anglo-Français de petite venerie Ariegeois Basset artesien normand 2 annonces Basset bleu de Gascogne Basset de Westphalie Basset des Alpes Basset fauve de Bretagne 1 annonce Basset Hound 25 annonces Basset suedois Beagle 22 annonces Beagle-Harrier Billy Brachet allemand Brachet autrichien noir et feu Brachet de Styrie à poil dur Brachet polonais Brachet tyrolien Briquet griffon vendeen Bruno du Jura type Bruno Bruno du Jura type St Hubert Bruno St Hubert Français Chien courant d-Istrie à poil dur Chien courant d-Istrie à poil ras Chien courant de Bosnie à poil dur Chien courant de la vallee de la Save Chien courant de Transylvanie Chien courant espagnol Chien courant finnois Chien courant grec Chien courant Halden Chien courant Hamilton Chien courant Hygen Chien courant italien Poil dur Chien courant italien Poil ras Chien courant norvegien Chien Courant Polonais Chien courant Schiller Chien courant serbe Chien courant serbe de montagne Chien courant slovaque Chien courant suisse 1 annonce Chien courant tricolore serbe Chien d-Artois Chien de loutre Chien de recherche au sang de la montagne Chien de recherche au sang du H. bavaroise chien de Rouge de Baviere chien de Rouge de Hanovre Chien de Saint-Hubert 7 annonces Chien noir et feu pour la chasse au raton laveur Dalmatien 8 annonces English Foxhound Français blanc et noir Français blanc et orange Français tricolore Grand anglo-français blanc et noir Grand anglo-français blanc et orange Grand anglo-français tricolore Grand Basset griffon vendeen Grand bleu de Gascogne Grand gascon saintongeois Grand griffon vendeen Griffon bleu de Gascogne Griffon fauve de Bretagne Griffon nivernais Harrier Petit Basset griffon vendeen Petit bleu de Gascogne Petit Chien Courant Bernois-Suisse Petit gascon saintongeois Poitevin Porcelaine Rhodesian Ridgeback 2 annonces