Trouver un chiot

Guide du chiot

LA SANTE DE VOTRE chiot

En tant que maître affectueux, l'une de vos responsabilités est de faire suivre régulièrement votre chiot par un vétérinaire, il est essentiel d'établir rapidement une relation avec un vétérinaire afin qu'il ou qu'elle soit un partenaire de confiance pour l'éducation de votre chiot. Les chiots sont immunisés par leur mère mais cette immunité commence à décroître peu après le sevrage.

Des visites régulières chez le vétérinaire doivent commencer peu après le sevrage ou dès que vous avez votre chiot. Les chiots doivent être vaccinés contre les maladies canines et examinés périodiquement pour vérifier l'absence de vers et d'autres parasites. Votre chiot doit également subir un examen médical annuel.

1. Le jeu
Les chiots ont besoin d'exercice quotidien et de plages de jeux régulières. Le jeu est un moment de contact important entre vous et votre chiot. Il l'aide à développer son sens social, à faire de l'exercice et à renforcer le lien entre vous. Le jeu permet également à votre chiot d'évacuer son énergie refoulée de manière constructive. Pour vous inviter à jouer, votre chiot peut vous donner des coups avec sa truffe, tirer sur votre jambe de pantalon ou vous saluer d'une "révérence de jeu", la tête et le thorax baissés et l'arrière-train en l'air. Les jeux tels que aller chercher, suivre les mouvements, cache-cache et la poursuite amusent votre chiot et lui permettent d'exprimer ses instincts naturels. Tout comme les humains, les animaux s'ennuient à faire la même chose. Proposez lui donc une variété de jeux et de jouets.

2. La socialisation
Vous devez habituer votre chiot à être en contact avec divers membres de votre famille, vos amis et des inconnus dès son plus jeune âge. Il apprendra ainsi à s'entendre avec différents membres extérieurs. Réconfortez votre chiot en lui faisant comprendre que ces personnes sont gentilles et encouragez-le à les accueillir de manière appropriée. Familiarisez votre chiot à différents environnements. Emmenez-le se promener à pied, emmenez-le en voiture, à des sorties en famille comme des pique-niques, des manifestations sportives locales et d'autres activités en extérieur. Pour la sécurité de votre chiot et en maître responsable, respectez toujours les consignes de tenue en laisse.

3. Un chiot en bonne santé
L'une des méthodes simples pour vérifier la santé de votre chiot est d'observer les changements dans son apparence ou son comportement qui peuvent être révélateurs d'une maladie. Pour cela, vous devez vous familiariser avec les signes de bonne santé. Vous devez également connaître le comportement habituel de votre chiot afin de pouvoir détecter les signes de maladie et de blessure plus facilement. Vous pourrez ainsi repérer les problèmes potentiels précocement et votre vétérinaire pourra initier un traitement rapidement.

Les yeux doivent être vifs et clairs. Le blanc des yeux ne doit pas comporter de coloration rouge ou jaune. En présence de décoloration, de larmoiement, d'opacification, d'écoulement abondant ou d'autres états anormaux, emmenez votre chiot immédiatement chez le vétérinaire. Une légère accumulation de mucus dans le coin des yeux n'est pas inhabituelle. Cet écoulement peut être nettoyé avec un morceau de coton humidifié d'eau tiède. En cas d'écoulement abondant, consultez votre vétérinaire.

Les oreilles doivent être nettoyées et exemptes de tout écoulement et d'odeur. Vérifiez-les au moins une fois par semaine et plus souvent chez les chiots sujets aux problèmes auriculaires (les chiots à poil long ou les chiens à oreilles pendantes comme le cocker spaniel). Si le conduit auditif est rouge, inflammé, chaud, sent mauvais ou sensible au toucher, consultez votre vétérinaire. Votre vétérinaire peut vous recommander un nettoyage des oreilles une fois par semaine. Si c'est le cas, demandez-lui de vous montrer la procédure à suivre.

La gueule doit avoir des gencives roses et saines sans rougeur ni gonflement à la base des dents. Les babines doivent être exemptes de lésion. Les dents ne doivent pas être entartrées et l'haleine non fétide.

La truffe doit être dénuée d'écoulements ou de lésions.

Le pelage et l'épiderme doivent être exempts de grosseur, de tumeurs, de puces et de tiques. Vérifiez en passant les mains sur le pelage du chiot. Un pelage normal est dense, brillant et soyeux sans graisse, pellicules ou zones de pelade. Les pattes doivent être examinées afin de vérifier l'absence d'articulations gonflées. Examinez les pieds entre les orteils afin de vérifier l'absence d'excès de poils ou d'objets. Vérifiez l'état des ongles. L'anus doit être exempt de tuméfaction et de parasites intestinaux. Par exemple, les segments de ténia ressemblent à des particules de riz. Se frotter sur le sol peut être une tentative pour soulager des glandes anales encombrées. Si vous constatez l'un de ces signes, consultez votre vétérinaire.

4. L'examen de routine
Lorsque vous emmenez votre chiot à son premier examen, amenez à votre vétérinaire autant d'informations que possible, y compris la date de naissance de votre chiot et les preuves de vaccination. Au cours de cette visite, le vétérinaire auscultera votre chiot, il vérifiera la bonne santé, le bon développement de votre animal. Cette visite peut également inclure d'autres examens pour lesquels votre vétérinaire peut vous demander d'apporter des prélèvements (selles, vomissements...). Cette visite peut également inclure un examen des selles afin de vérifier l'absence de parasites internes. Dans ce cas vous devrez amener un échantillon de selles.Au cours de cet examen de routine, le vétérinaire pourra également procéder à un examen dentaire complet.

Guide offert par notre partenaire